31/12/2004

…les mines sont “l’une des formes de pollution les plu

…les mines sont “l’une des formes de pollution les plus répandues, les plus mortelles et les plus vivaces” jamais connues…

 

Une mine terrestre est définie comme un "engin pyrotechnique conçu pour être déclenché par une action involontaire de l'ennemi, afin de provoquer la mise hors de combat du personnel", selon les manuels militaires ou comme "un engin quelconque placé sous ou sur le sol ou une autre surface ou à proximité, et conçu pour exploser ou éclater du fait de la présence, de la proximité ou du contact d'une personne ou d'un véhicule", selon le droit actuellement en vigueur.

 

Les mines antipersonnel furent utilisées à grande échelle pendant les guerres de Corée et du Vietnam et furent responsables de presque cinq pour cent des victimes parmi les troupes américaines en Corée.

 

 A la suite de la guerre de Corée et notamment après la vague de protestation contre la position de l’ONU,les Etats-Unis mirent au point la mine Claymore M18 à effet dirigé. Lorsqu’elle explose, que ce soit à l’aide d’un fil-piège ou d’une commande à distance, des centaines de billes métalliques sont projetées à un angle de 60 degrés et dans un rayon mortel d’environ 50 mètres.

 

Ce fut pendant la guerre du Vietnam que les forces américaines utilisèrent pour la première fois de manière intensive des mines posées à distance — dites aussi “dispersables” — afin d’empêcher les transferts d’hommes et de matériel du Nord Vietnam vers le Sud Vietnam en passant par le Cambodge et le Laos.

 

Les mines antipersonnel déposées par avion présentaient un certain nombre d’avantages par rapport au mines posées manuellement : elles pouvaient être mises en place en un temps très court, nécessitaient un minimum de moyens logistiques et pouvaient être posées loin derrières les lignes ennemies, perturbant ainsi les mouvements des troupes ainsi que l’approvisionnement, sans grand risque pour les équipages. Toutefois ces mines présentaient également un danger pour les forces amies, sauf lorsqu’elles étaient équipées de dispositifs d’autodestruction ou d’auto neutralisation.

 

Il semble qu’entre 1966 et 1968, le département de la Défense américain ait procédé à des dotations de plus de 114 millions de mines antipersonnel destinées à être utilisées lors de la guerre du Vietnam.

 

Forts de leur expérience au Vietnam, les Etats-Unis décidèrent de consacrer des fonds importants à la mise au point de mines antipersonnel, conçues pour s’autodétruire dans un laps de temps prédéterminé (habituellement entre 4 et 48 heures).

 

Sources : http://www.gichd.ch/pdf/Guide_lutte_antimines/Guide_ch1.pdf et http://marika.demangeon.free.fr/textes/mines/minememintro.htm


15:20 Écrit par Vietcong | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.